Retour à la page d'accueilPlan du site
  

      Opinions

OPINION LIBRE

Lieu de rencontre et de débats, La Lettre de l'ADL Online ouvre ses pages aux différentes opinions.
Les articles dans ces pages n'engagent que la responsabilité des auteurs.



Régime stalinien  - 30/12/2007

     

Nous croulons sous les preuves
de l’efficacité du régime stalinien
et nous avons encore des idiots...

Ceux qui veulent la Réconciliation contre ceux qui demandent Justice  - 22/12/2007

     

Si j’avais anticipé que les négationnistes turcs seraient mécontents à la lecture de mon dernier éditorial, "Les Arméniens demandent Justice, et non la reconnaissance," je ne m’attendais pas à ce que parmi les critiques bruyantes qui se sont élevées se trouvent celles émanant de chercheurs turcs "libéraux" et de leurs groupies arméniennes.

Dans les minutes qui ont suivi la mise en ligne de mon article sur "armworkshop" — un site Internet basé à l’Université du Michigan et qui promeut la réconciliation (mais sans aucune conséquence) entre Arméniens et Turcs — une pléthore de réactions a commencé à se déverser.

La Géorgie, un autre pays du rugby...  - 29/09/2007

     

D’après plusieurs sources, et notamment dans un récent et très long article du Monde 2 du 22 septembre, le rugby aurait été introduit en Géorgie, dès les années 50 par un Arménien de Marseille, Jacques Haspékian, surnommé familièrement « Jacquot ».

Je ne le connais pas personnellement, mais Jacques Haspékian rugbyman est parti de France en Arménie avec nous en 1947.

DIALOGUE ? AVEC QUELLE TURQUIE ?  - 10/02/2007

     

L’article de Madame Esther Benbassa paru sous la rubrique « Rebonds » de votre journal daté du 25/01/2007 comporte des erreurs et des amalgames et nous inspire cette réponse :

Madame Benbassa, vous écrivez : « Le nationalisme turc n’est pas encore à même d’accepter cette réalité (le génocide), mais cela ne signifie pas que la Turquie ne puisse le faire prochainement. »

Du Sénat à la loi  - 6/02/2007

     

Ce serait une grave erreur que de considérer le sénat comme une seule et unique entité par rapport à la problématique de la non reconnaissance du génocide des Arméniens. Le sénat n’est qu’un ensemble de sénateurs. Aussi le véritable but de la cause arménienne n’est pas de convaincre l’ensemble mais ses éléments. Et ces éléments sont des hommes qui ne sont pas nécessairement au courant des tenants et surtout des aboutissants du génocide des Arméniens.

Abnégation versus négation  - 3/01/2007

     

Le sentiment barbare que dégage la négation du génocide semble si puissant qu’il est tout simplement impossible de penser que nous puissions l’affronter et encore moins efficacement. Pourtant il existe un moyen et celui-ci s’appelle l’abnégation. Ce sentiment est si humain qu’il est essentiellement incompréhensible de la part de la barbarie. Il dépasse le sentiment d’injustice car celle-ci n’est pas directe. Les innocents sont morts et ils ne peuvent se révolter contre l’injustice.

Approche polémologique de l’arménité  - 4/12/2006

     

Une des caractéristiques de l’arménité, c’est la résistance face à l’effacement. Ce phénomène n’est pas étrange et il s’explique en partie par le génocide mais aussi par la diaspora. Certes ces deux raisons ne sont pas indépendantes mais elles ont néanmoins des aspects spécifiques. Celles-ci sont complétées par l’existence de l’état d’Arménie. Ces données semblent claires du point de vue historique et social néanmoins dans le cadre d’une approche polémologique de l’arménité, elles acquièrent un autre sens.

Droits de l’homme et menaces économiques  - 9/10/2006

     

La problématique de la pénalisation montre à quel point les droits de l’homme doivent être robustes par rapport aux attaques d’ordre économique. Seulement cette robustesse ne peut être effective que si l’appareil politique peut la soutenir. Les menaces turques à l’encontre de la France sont tout à fait révélatrices à cet égard. Dans sa tentative d’ébranler la décision française, la Turquie crée un cadre comparatif entre les coûts. Le problème, c’est que l’éthique et l’économie ne sont pas des quantités comparables.

Trésors touristiques arméniens  - 24/08/2006

     

Les médias nous ont montré les touristes français parqués dans les aéroports attendant leur départ pour la Turquie ou leur retour en France, car le tour opérateur turc semblait ne pas trouver les avions qui leur étaient destinés. Fallait-il en rire ou en pleurer, alors qu'en même temps la Turquie, pays à "vocation européenne" occupe toujours une partie d'un Etat européen et fait toujours le blocus de l'Arménie, contrairement à tous les principes internationaux et surtout européens ?

A mon ami Alexandre del Valle  - 10/08/2006

     

Car je te considère toujours mon ami, malgré le fait que tu ais adopté les thèses israéliennes, à toi insufflées, durant ton voyage en Israël. Je ne savais pas que tu étais aussi influençable et que tu as appelé cela " point du vue géopolitique ". C’est un peu grandiloquent pour des thèses rabâchées depuis longtemps par la propagande israélienne, ne trouves-tu pas ? Ta lettre est longue, très longue, c’est pour cela que je demanderais à mes lecteurs de me pardonner d’être long, malgré mon désir d’être bref. Pour te répondre, point par point, je choisirais ton plan et sans rancune. N'oublies pas que c'est mon pays que je défends.

La guerre contre le Hezbollah …  - 9/08/2006

     

Depuis un mois, la guerre opposant Tsahal au Hezbollah a déjà fait plus de 121 victimes israéliennes, dont 85 soldats (19 réservistes) et 36 civils, puis près de 1065 libanais, majoritairement civils, pris en otage par le Hezbollah. Et le conflit n’est pas près de s’arrêter. Malgré les bombardements israéliens intensifs, les villes israéliennes du Nord (Kiryat Chmona, Nahiriyya, Metula, Haïfa, etc) continuent d’être pilonnées par les roquettes du Hezbollah (3200 tirées depuis le 12 juillet). Les autorités israéliennes procèdent en ce moment à l’évacuation des villes les plus exposées du Nord, une première depuis la guerre de 1948. Le Chef du Hezbollah, Cheikh Nasrallah, s’est félicité du fait que Tsahal a été jusqu’à maintenant incapable d’anéantir la " Résistance libanaise ".

Génocide et Héroïsme  - 7/08/2006

     

Pour commettre le génocide des Arméniens, le régime turc a tenté de les déshumaniser comme le fit par la suite le régime nazi contre les Juifs afin d'éviter la critique d'un massacre humain. Cette procédure ne nous étonne guère de la part d'un système barbare qui considère ses ennemis comme des sous-hommes. Cette approche a néanmoins d'autres conséquences qui sont plus subversives et qui enveniment les relations intra et extra communautaires. Une des plus négatives de ces conséquences, c'est la formation d'un complexe d'infériorité généralisé.

La leçon du grand Liban au petit monde arabe  - 7/08/2006

     

Des ministres arabes à Beyrouth ? Trop tard, vraiment trop tard ! Après 27 jours de destructions massives autorisées par les Etats-Unis, qu'auront-ils à dire aux Libanais qui se sentent si profondément trahis ? Viendront-ils soutenir le projet franco-américain de " cessation des hostilités " qui accorde à Israël le droit de se défendre " s'il est attaqué " ? Oseront-ils dire clairement, pour une fois, qu'Israël est l'agresseur et que les Etats-Unis sont directement responsables des morts et des destructions subies par les Libanais durant ces dernières semaines ? Certains de ces Etats arabes prendront-ils acte qu'en escomptant une liquidation rapide de la résistance libanaise, ils ont fait des calculs aussi faux que ceux d'Israël et de Washington ?

Israël, Israël, que de sang sur tes mains  - 19/07/2006

     

Ainsi donc, suite à l'enlèvement de deux de tes soldats au sud du Liban, j'écris bien deux, tu en es rendu à détruire, à brûler et à tuer de pauvres innocents dans un Liban déjà aux prises avec des forces étrangères malicieuses. D'où te vient donc ce droit de tuer ainsi, impunément, sans remords et sans retenue? Ce droit absolu qui te fait tuer absolument, est-ce vraiment toi?

Del Valle répond à ses détracteurs  - 19/06/2006

     

Alexandre Del Valle est un personnage controversé, en particulier pour ses écrits sur l'islamisation de l'Occident. En plus d'être géopolitologue, il est fondateur, avec Rachid Kaci (2), de la Droite libre, cette branche de l'UMP dont le slogan est "une droite décomplexée pour une France forte".

- Vous êtes un des géopolitologues les plus attaqués qui soient. Qu'est-ce qui motive, selon vous, le harcèlement dont vous êtes l'objet ?

- Je pense, sans orgueil aucun, que mes écrits, sérieux et documentés, dérangent des milieux divers fort puissants, parfois contradictoires. Or, comme je suis un chercheur engagé et libre à la fois, je suis capable de chercher et de frapper dans plusieurs directions et de décevoir tous les manichéens qui veulent ranger les gens dans les cases.

La loi empêchera le mensonge, pas la liberté d'expression  - 11/05/2006

     

Aujourd'hui la Turquie qui frappe à la porte de l'Union Européenne tente d'exporter le négationnisme enseigné dans les écoles de la République turque, en France et en Allemagne en attisant les sentiments ultranationalistes des ressortissants turcs vivant dans ces deux pays en utilisant des officines d'extrême droite comme les Loups Gris. Devons nous attendre sans rien faire pour qu'un antagonisme communautaire voie le jour en France ou ailleurs créant ainsi le désordre public comme on l'a vu récemment à Lyon et à Berlin ?

Caricatures ou amalgame en temps réel ?  - 21/02/2006

     

Nous avons tous constaté ces dernières semaines, au travers des manifestations de masse organisées par diverses associations musulmanes dans le monde islamique et même en Europe et en France, à quel point " les Musulmans du monde entier " se sont sentis "outragés" par les caricatures publiées dans un journal (publié en septembre 2005), pratiquement inconnu en dehors du petit Danemark, puis reprises par France Soir, Charlie Hebdo, etc, depuis. Deux observations viennent immédiatement à l’esprit de tout observateur lucide et dépassionné :

Les élections de l’Eglise  - 2/01/2006

     

Les élections du 6 mars 2005 de l’Association cultuelle de l’Eglise arménienne apostolique de Paris et de la région parisienne (l’ACEAAPRP) ont déclenché une polémique qui met en cause la Commission électorale qui les a organisées. Depuis des mois les journaux arméniens consacrent à cette affaire de longs articles et interviews sans même prendre la peine de solliciter l’avis de la principale intéressée, la Commission électorale elle-même, qui fait l’objet de toutes sortes d’accusations frisant parfois la pure diffamation.

La société et le génocide  - 22/09/2005

     

Monter une pièce de théâtre consacrée au génocide permet de constater avec réalisme le poids de la société sur le passé. Dans ces conditions extrêmes car hors cadre par rapport à la société, il est facile d'analyser l'ensemble des détails qui contribuent à fabriquer l'oubli au dépend du génocide.

La reconnaissance de Chypre et la diplomatie française  - 31/07/2005

     

Le rajout turc au protocole européen était un défi. Un défi que la France a su relever à travers l’intervention de son premier ministre qui a été aussi ministre des affaires étrangères. Comme nous le savons tous, la France n’est véritablement partie prenante pour la Turquie et cela remonte à des évènements qui font désormais partie de l’histoire. Cependant dans le cadre de la politique européenne, elle n’a jamais imposé de conditions préalables hormis des propos au sujet de la reconnaissance du génocide arménien et sans doute nombreux seront les spécialistes du problème à considérer qu’elle ne s’est pas donné tous les moyens pour défendre cette cause si importante.

LE TRAITÉ CONSTITUTIONNEL : LE « NON » CITOYEN  - 13/05/2005

     

La construction de l’Union européenne a été l’un des actes politique le plus important de l’Histoire des nations occidentales depuis plus de deux mille ans. Toutes les générations avant la nôtre ont connu au moins une guerre européenne, sinon deux. La génération de nos pères a subi celle de 45, celle qui l’a précédée a été décimée par celle de 14 (et celle de 45), la précédente a souffert de celle de 1870 (et de celle de 14). Et ainsi de suite jusqu’à la nuit des temps.

Besoin de reconnaissance  - 3/05/2005

     

Cette année, on a commémoré dans le monde, le 90e anniversaire du Génocide arménien de 1915. La reconnaissance du Génocide est actuellement d’actualité et la demande d’adhésion de la Turquie dans l’Union Européenne a créé, malgré elle, des conditions favorables pour faire des pressions et lui faire reconnaître ce Génocide qu’elle nie jusqu’à ce jour. Les responsables politiques français, toutes tendances confondues, se sont exprimés dans ce sens. Le président Jacques Chirac l’a dit aussi et sa présence le 22 avril dernier devant la statue de Komitas, le monument dédié au Génocide à Paris, fut incontestablement un temps fort. Mais la partie n’est pas gagnée, loin de là.

Après l'Irak, Le Liban ?  - 2/03/2005

     

"J’ai peur que la partie victorieuse, l’opposition, ne soit en état d’extase, que le gouvernement actuel ne soit incapable de s’occuper au minimum des affaires courantes, et que le pays ne soit par conséquent exposé à tous les dangers", a dit monsieur Hoss.

17 DECEMBRE 2004 - BRUXELLES  - 9/02/2005

     

Le 17 décembre dernier, nous étions plus de 7.000, dans le froid, sous la pluie, arméniens de la base pour la grande majorité des présents, militants des partis historiques Dashnak et Ramgavar pour une autre partie.

La nature de l'Islam  - 24/12/2004

     

L'ouverture des négociations avec la Turquie montre que les dirigeants européens ne connaissent rien a la nature de l'islam. Ils feraient bien de lire dans "CRI d'un chrétien d'Orient" de Jérémie Jonas (éditions Sigest) les raisons de l'échec de l'expérience libanaise avant d'aller plus loin dans les négociations et les promesses irresponsables, engageant leurs peuples et celui de Turquie dans un mariage contre nature.

Philippe Pemezec : Le combat continue !  - 20/12/2004

     

La décision des chefs des gouvernements européens ne sonne pas le glas de la mobilisation des parlementaires hostiles à l’entrée de la Turquie dans l’Europe.

Le OUI à la Turquie va-t-il signer le NON à la Constitution ?  - 19/12/2004

     

" Les voeux pieux du Président français, réitérés lors de sa conférence de presse de Bruxelles, et relatifs à l’effort de mémoire à mener par la Turquie, ne trompent personne : en ne faisant de la reconnaissance du Génocide Arménien par la Turquie, ni un préalable à l’ouverture des négociations ni une condition à l’adhésion, l’Europe (et par conséquent la France) a enterré la question arménienne.

La capitulation du sommet européen  - 18/12/2004

     

La capitulation du sommet européen
face aux chantages d'Erdogan

" Monsieur le Président "  - 24/11/2004

     

Le 17 décembre 2004 les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont se prononcer sur le principe et les conditions des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union. Dans cette délibération la voix de la France est très attendue. Parce qu’elle est membre fondateur de l’Europe et qu’elle a toujours été l’un de ses principaux moteurs. Parce qu’elle a été le théâtre du débat démocratique le plus vif sur la candidature turque. Mais aussi parce que ce pays, patrie des droits de l’homme, est celui qui a, solennellement, sous votre présidence, reconnu le génocide arménien de 1915

La Turquie: les raisons de dire non  - 18/11/2004

     

Lecteurs réguliers et enthousiastes de votre magazine, nous nous étonnons pourtant de la partialité dont vous faites preuve dans votre dernier numéro (18), en publiant un article de Jean-François Bayart qui expose les raisons de dire oui à la Turquie en Europe, sans avoir au moins l’honnêteté intellectuelle de lui adosser son contrepoint négatif : une question aussi controversée que celle-ci nécessite davantage de nuances que les quelques bémols émis du bout des lèvres par l’auteur. Il est des événements dont le politologue ne peut se débarrasser simplement en les renvoyant au processus historique de la construction de l’Etat-nation turc.

Un Mariage contre Nature  - 20/09/2004

     

Qu'attendait donc la commission européenne de la Turquie ? Qu'elle applique sans rechigner une démocratie occidentale tirée du christianisme ? Car, c'est bien sur les valeurs du christianisme qu'est basée la démocratie occidentale. C'est bien le christianisme qui a proclamé l'égalité entre les hommes ou plutôt les humains. Car c'est bien les valeurs chrétiennes qui proclament l'égalité des droits entre l'homme et la femme tout en reconnaissant leur diversité complémentaire. C'est bien le christianisme qui a proclamé que les hommes sont égaux quelques soient leur statut social, leur nationalité, leur religion et leur race. C'est bien le christianisme qui a fini par convaincre les occidentaux à abolir l'esclavage qui perdure dans certains pays musulmans.

LES TCHETCHENES ET LA SOLUTION FINALE DES ARMENIENS  - 11/09/2004

     

Les médias parlent beaucoup des Tchétchènes actuellement. Mais c’est incroyable d’apprendre qu’ils ont eu une participation très active dans le Génocide des Arménien en 1915. Et leur haine ne s’arrête pas là, puisqu’ils n’ont pas hésité à envoyer, encore tout récemment, des brigades de volontaires (tout comme les Afghans) pour se battre contre les Arméniens pendant la guerre du Karabagh.

Il y a 100 ans, à Sassoun…  - 14/08/2004

     

Sassoun, situé au cœur de l’Arménie, a toujours été un lieu symbolique pour le peuple arménien et ce n’est sûrement pas par hasard que la grande épopée populaire et chef-d’œuvre de la littérature arménienne s’intitule " David de Sassoun ".

La Turquie a-t-elle intérêt à entrer en Europe ?  - 1/07/2004

     

Tous les jours les Européens sont bombardés d'articles montrant que l'entrée de la Turquie serait bonne ou mauvaise pour l'Europe. Personne ne cherche à se demander si elle est bonne pour la Turquie.

Réponse à Jacques CHIRAC  - 4/05/2004

     

J'ai beaucoup de respect pour notre Président de la République, pour son courage, son intelligence et sa logique. C'est pour cela que je suis sûr qu'il me pardonnera de montrer mon désaccord sur le fond du sujet.

Alexandre ADLER  - 28/04/2004

     

Lors du débat consacré à l’entrée de la Turquie dans l’Union Européenne, " Mots croisés " sur A 2, lundi 26 avril, la gorge étreinte d’émotion, Alexandre Adler, le brillant, omniscient et omniprésent historien, politologue, journaliste, s’est finalement dévoilé en reconnaissant que sa sympathie pour la Turquie avait pour fondement son histoire familiale.

Réponse de Roger AKL à Christophe Bertram  - 20/04/2004

     

D'après l'article, la bataille, pour l'entrée de la Turquie en Europe, se passe sur trois fronts : en Turquie même, à la table des négociations et au sein du public des pays déjà membres.

L’entrée de la Turquie en Europe : conditions ...  - 1/04/2004

     

Les Européens ont posé des conditions à l’entrée de la Turquie. Elles se résument dans l’acceptation par la Turquie des critères démocratiques occidentaux et de la réunification de l’île de Chypre, ainsi que la reconnaissance par elle du génocide arménien.

Message d'Ali ERTEM  - 31/03/2004

     

Hiçbir gerçegin, yalan ve iftira ile sürekli örtbas edilmesi mümkün degildir

La Turquie en Europe...  - 15/03/2004

     

La Commission Européenne de Bruxelles se prononcera en effet sur sa candidature qui, si elle s’avère acceptée, ôtera les derniers freins psychologiques et politiques à l’entrée de la Turquie dans l’Union.

Incivilité et décadence (2eme partie)  - 28/02/2004

     

Le lien civil est le lien qui unit les citoyens entre eux et à l’Etat. Etre civil, c’est être courtois, poli. La civilité est la courtoisie, la politesse. L’incivilité est donc l’opposé.

Arte  - 25/02/2004

     

La chaîne Arte a diffusé, le 6 janvier, un documentaire : La Turquie ; un enjeu stratégique, traitant de deux sujets, les attentats récents à Istanbul et l’adhésion de la Turquie à l’Union Européenne (UE).

Incivilité et décadence (1ere partie)  - 31/12/2003

     

Le lien civil est le lien qui unit les citoyens entre eux et à l’Etat. Etre civil, c’est être courtois, poli. La civilité est la courtoisie, la politesse. L’incivilité est donc l’opposé.

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris