Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      Négationnisme : le QUID comdamné par le TGI de Paris

Négationnisme : le QUID comdamné par le TGI de Paris   7/07/2005

Négationnisme : le QUID comdamné par le TGI de Paris 

Dans son jugement du mercredi 6 juillet 2005, le Tribunal de Grande Instance de Paris a jugé fautif la présentation du Génocide des Arméniens en 1915 par le QUID dans ses éditions 2002, 2003 et 2004 aux rubriques “Turquie” et “Arménie” et a en conséquence condamné la société des Encyclopédies Quid et les Editions Robert Laffont à payer 1 euro de dommages et intérêts à titre de réparations aux associations suivante : Comité de Défense de la Cause Arménienne, CCAF, Mémoire 2000 et J’Accuse.

Marc Knobel, président de l’association J’Accuse s’est félicité de cette décision “qui est particulièrement juste”. “Il est grand temps de reconnaître partout et toujours, en tout lieu et à tout moment les souffrances endurées par le peuple arménien et reconnaître ce génocide. J’Accuse sera intraitable et ne tolèrera aucune négation du génocide arménien” a déclaré Marc Knobel.

Pour Harout Mardirossian, président du Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA) “C’est une grande victoire pour la mémoire de nos grand-parents. Elle a été acquise dans l’union et la dignité ce qui la rend encore plus belle. Avec ce jugement, la France vient d’envoyer un message clair à la Turquie pour quelle cesse sa propagande négationniste, dont le QUID se faisait le relais."

Je voudrais remercier toutes les associations qui se sont associées à l’initiative du Comité de Défense de la Cause Arménienne ainsi qu’à tous nos avocats et particulièrement à Maître Bernard Jouanneau.

Il faut maintenant poursuivre notre action contre d’autres négationnistes et en même temps doter la France d’une loi condamnant pénalement la négation du génocide arménien. Ce sont nos objectifs et comme pour le procès du QUID, nous sommes sereins quant à notre victoire qui repose sur la justice et la dignité humaine." a conclu le président du Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA).

Ce jugement fait suite au procès qui s’est tenu le mercredi 25 mai 2005 devant la 17° Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris. Ce procès opposait la société des Encyclopédies Quid et les Editions Robert Laffont pour « diffusion de propagande négationniste » suite à l’assignation déposée le 27 mai 2003 par le Comité de Défense de la Cause Arménienne (CDCA) auquel se sont joints le Conseil de Coordination des organisations Arméniennes de France (CCAF), Mémoire 2000, l’Union des étudiants Juifs de France (UEJF) et J’Accuse.


Paris, le 6 juillet 2005 - 16h
www.cdca.asso.fr


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris