Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      ALLEMAGNE : PREMIERS PAS VERS LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE DES ARMENIENS

ALLEMAGNE : PREMIERS PAS VERS LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE DES ARMENIENS   17/06/2005

COMMUNIQUE DE PRESSE
FEDERATION EURO-ARMENIENNE
pour la Justice et la Démocratie
 

ALLEMAGNE : PREMIERS PAS VERS LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE DES ARMENIENS

Bruxelles, Belgique (16 juin 2005) - Le Bundestag allemand a voté ce jour une résolution historique affirmant que le gouvernement jeune turc a détruit la quasi-totalité du peuple arménien, et regrettant la responsabilité allemande dans cette extermination. Cette motion déposée conjointement par l’ensemble des groupes parlementaires a été adoptée à l’unanimité.

La résolution regrette par ailleurs l’impossibilité d’un débat sur cette extermination dans la Turquie d’aujourd’hui, puisque les scientifiques et auteurs qui veulent traiter cette partie de l’histoire turque sont exposés à des poursuites pénales ou font l’objet de diffamation politique.

Les termes employés dans la résolution pour désigner le génocide varient : meurtre de masse, extermination, destruction, déportation-déplacement, et enfin le mot même de génocide est prononcé dans l’exposé des motifs qui comporte par ailleurs une description détaillée du processus génocidaire mis en place par le gouvernement Jeune–Turc de l’époque.

Avec un courage remarquable, les parlementaires allemands ont également pointé le « rôle honteux du Reich » qui, alors allié de la Turquie et bien informé de « l’expulsion organisée et de l’extermination des Arméniens, n’a pas même tenté de stopper les atrocités en cours ». Les parlementaires ont exprimé leurs regrets pour la responsabilité de l’Etat allemand dans cette extermination.

Au final, le Bundestag souligne le devoir qu’a l’Allemagne d’aider à la normalisation des relations entre la Turquie et l’Arménie.

La FEA remarque avec satisfaction que la résolution souligne explicitement le négationnisme de l’Etat turc actuel.

« Cet acte de mémoire et de vérité grandit le peuple allemand ; il est une étape importante vers une reconnaissance pleine et entière du génocide des Arméniens par l’Allemagne », a déclaré Hilda Tchoboian, Présidente de la Fédération Euro-Arménienne. « Si l’Allemagne est responsable de ne pas avoir agi pour sauver les Arméniens de l’extermination, la Turquie d’aujourd’hui, héritière directe du régime criminel devra assumer l’entière responsabilité du génocide » a-t-elle ajouté.

La Fédération considère que l’expérience de l’Allemagne dans le domaine de la reconnaissance et de la réparation du génocide des Juifs et des Tziganes est précieuse pour tous les génocides.

Pour Hilda Tchoboian cette résolution est aussi un acte politique qui renforce l’exigence des citoyens européens de voir la reconnaissance par la Turquie du génocide figurer dans les termes des négociations d’adhésion.


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris