Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      La nature de l'Islam

La nature de l'Islam   24/12/2004

Postface du livre ‘Cri d’un Chrétien d’Orient’

La nature de l'Islam

L'ouverture des négociations avec la Turquie montre que les dirigeants européens ne connaissent rien à la nature de l'islam. Ils feraient bien de lire dans "CRI d'un chrétien d'Orient" de Jérémie Jonas (Editions Sigest) les raisons de l'échec de l'expérience libanaise avant d'aller plus loin dans les négociations et les promesses irresponsables, engageant leurs peuples et celui de la Turquie dans un mariage contre nature.

Cela rend la lecture du livre "Cri d'un chrétien d'Orient" encore plus nécessaire surtout aux Européens désireux de savoir à quoi ils s'engagent. Les chapitres sur l'islam et sur les causes de l'échec de l'expérience libanaise pourront leur montrer par l'exemple ce qui les attend avec l'entrée de la Turquie en Europe et comment se protéger des erreurs qui ont empêché la réussite de l'expérience libanaise. L'islam étant une religion de pouvoir terrestre a une constitution et des lois lesquelles, tout en étant considérées par les musulmans comme démocratiques et justes, sont contradictoires avec les lois démocratiques occidentales. C'est pour cela que la Turquie a eu besoin de la "garantie" de son armée pour assurer une constitution "laïque et démocratique". Mais cette constitution est contradictoire avec les instructions de l'islam. Des qu'ils en auront la force, les musulmans auront le "devoir", suivant la charia, de réclamer et même d'exiger le retour a la loi musulmane, la charia. C'est là que se trouve le danger à la fois pour l'Europe et la Turquie. Ce danger a été ignoré par les dirigeants européens et occulté sciemment par les dirigeants islamistes turcs qui ne pouvaient pas l'ignorer. Ils ont agi suivant le verset du Coran : " Dieu ruse aussi, Dieu est le plus fort parmi les rusés", cherchant à se débarrasser de l'armée par la démocratie, pour avoir ensuite les mains libres et changer les lois turques puis européennes grâce à leur démographie galopante et à la pleutrerie des dirigeants européens. Ce sera Munich revisité.

Pour que Musulmans et non Musulmans, puissent vivre ensemble sans danger en Europe, au Liban et en Israel-Palestine et pour que les différentes confessions musulmanes puissent vivre ensemble démocratiquement en Iraq et les autres pays musulmans, il faudrait ouvrir la porte à une interprétation nouvelle du Coran que les Américains et les Européens devraient encourager. Ce sera un premier pas. Une fois cette porte ouverte, il faudra que l'interprétation fasse de l'islam une religion totalement spirituelle et libérale permettant sa discussion et sa critique comme l'est le christianisme et permettant aux musulmans d'y renoncer et de changer de religion. L'utilisation de la force et de la menace de force doit y être expressément défendue. On voit que cela est presque impossible. Mais sans cela l'islam restera un danger pour l'Europe et le monde et surtout il restera un facteur de retard pour ses adeptes qui auront toujours une zone où leur sens critique est interdit.

Tenant compte des croyances musulmanes et juives, le livre offre une vision et des propositions de solution originales a la crise israelo-palestinienne. Ses propositions, conséquences d'une analyse profonde des craintes et des exigences sécuritaires et religieuses des Palestiniens et des Israéliens de droite et de gauche, religieux et laïques seront extrêmement utiles à toute discussion de paix prochaine.

Jérémie Jonas a aussi des propositions à faire pour une politique américaine plus juste, plus raisonnée et moins meurtrière pour mener la guerre contre le terrorisme, qui est aussi bien une guerre idéologique et théologique que sécuritaire et militaire. C'est pour cela qu'elle devrait être menée sur tous ces fronts à la fois en associant à la politique de force une politique juste et équitable.

Tant que l'islam sera une religion de pouvoir terrestre, seules les solutions confédérales pourront être viables en Palestine, au Liban et en Iraq ou il y a un mélange de musulmans de différentes confessions et de non musulmans. Tandis qu'en Europe, il est conseillé d'éviter de créer ce mélange détonnant en acceptant la Turquie dans l'Union.

A ceux qui disent que la vision de Jérémie Jonas est utopique, ce dernier répond que la paix l'est aussi et c'est pourtant ce que souhaitent toutes les religions et ce que cherchent tous les diplomates.

Roger AKL


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris