Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      17 DECEMBRE 2004 - BRUXELLES

17 DECEMBRE 2004 - BRUXELLES   9/02/2005

17 DECEMBRE 2004 - BRUXELLES

par Michel Pazoumian (1)

(article paru récemment dans la Nouvelle Arménie Magazine)

Le 17 décembre dernier, nous étions plus de 7.000, dans le froid, sous la pluie, arméniens de la base pour la grande majorité des présents, militants des partis historiques Dashnak et Ramgavar pour une autre partie.

Nous pouvons féliciter les organisateurs, les deux partis et le CDCA pour leur effort, mais le 17 décembre restera une défaite, un MUNICH pour les arméniens mais aussi pour tous les Européens.

Où étaient les socialistes, les UMP et UDF français opposés à l'entrée de la Turquie, où étaient les chrétiens démocrates allemands, ceux des Pays Bas, où étaient les Grecs, les Chypriotes, les assyro-chaldéens? Où étaient les fameux 65% d'européens qui seraient opposés à l'entrée de la Turquie, les organisations des droits de l'homme belges, françaises, suédoises, les syndicalistes sensibles à tous les combats, les associations catholiques, protestantes voire musulmanes sensibles aux droits de l'homme ? La défaite est cuisante.

Faudrait-il nous glorifier parce que la presse parle des arméniens depuis quelques mois, parce que notre ministre des affaires étrangères, Michel Barnier, prononce aujourd'hui le mot de Génocide, parce qu'il y aura le démarrage des négociations le 3 octobre 2005 puis 10 ans de soi-disant dures négociations pour la Turquie !

Regardons les choses en face.

1)Il y a juste 3 ans, la Turquie était plongée dans une des ses plus terribles crises financières de ces dernières décennies. Le FMI et le budget européen sont massivement venus à son secours. Le résultat est là : beaucoup d'indices économiques sont " au vert " aujourd'hui.

La Turquie est donc éligible.

2) Le Produit Intérieur brut européen évolue péniblement entre 0,5% et 2,5% depuis des années. La concurrence entre les entreprises européennes étant terrible, elles cherchent de nouveaux marchés. Or après la Pologne et ses 40 millions d'habitants, il y a certes la Roumanie avec ses 25 millions d'habitants mais surtout la Turquie avec ses 75 millions habitants aujourd'hui, 100 millions demain. Le marché turc aujourd'hui a déjà le potentiel du marché polonais.

Pour ceux qui ont suivi la montée en puissance de la Pologne, nos entreprises telles que Carrefour, Danone, Lagardère, …. y ont largement trouvé leur compte.

Le monde des affaires qui ne raisonne bien souvent qu'à court, voire moyen terme, est un chaud partisan de l'ouverture de négociations et d'une harmonisation minimale des pratiques d'affaires. Le problème des droits de l'homme et a fortiori du génocide arménien, ne font pas partie de ses préoccupations, sauf marginalement.

3) Depuis un an, si nous ne considérons que les médias français (presse, radios, chaînes de TV), nous avons pu constater leur manque flagrant d'objectivité : nous sommes envahis de reportages sur " la Turquie moderne ", le succès des entreprises turques, le potentiel de cadre et de jeunes universitaires prêts à prendre la relève mais aussi de films historiques dont l'objectivité frise l'offense.

Cependant prenons garde : cette vision d'un futur moderne (pour la Turquie et pour l'Europe) est porteuse. La campagne médiatisée pour le vote au sein du parti socialiste a bien mis en évidence les soi-disant modernes (Strauss Kahn, Lang,….) face aux soi-disant conservateurs (Fabius,…). Admettons que les droits de l'homme soient porteurs de valeurs pour les Français et les Européens, le génocide arménien " c'est ringard " pour les fameux modernistes et c'est surtout " votre problème, à vous les Arméniens " pour beaucoup de gens.

N'en doutons pas, cette campagne d'intoxication dans les médias va se poursuivre voir s'accentuer dans les mois et années à venir, entretenue par l'arrogance des turcs.

4) A quoi sont sensibles les citoyens de chaque pays : à leur problème quotidien, au problème des droits de la femme dans le monde et donc en Turquie, au problème de l'intégration des familles de religion musulmane dans notre société, pour certains au problème des Kurdes à cheval entre la Turquie et l'Irak en guerre, et pour d'autres aux problèmes de l'humanité et donc des génocides ou encore des accords de Kyoto pour éviter la fonte massive des glaces des pôles, …

Pour répondre aux préoccupations des Français et des européens, il est donc indispensable de les intégrer toutes, sans exclusion.

En guise d'espoir :

  •  Plus jamais de 17 décembre. Cessons nos manifestations " arméno-arméniennes " aux résultats mitigés, travaillons à sensibiliser, tous ensemble, les organisations citoyennes de nos pays pour élargir notre base.
  •  Reprenons à notre compte le débat sur l'avenir de l'Europe : une réconciliation franco-allemande miraculeuse après 3 conflits, la fin des dictatures en Espagne et au Portugal, une aide économique étalée dans le temps pour les pays de l'Europe Centrale et pourquoi pas la démocratisation totale de la Société Turque, même si nous en doutons aujourd'hui.

Soyons vigilants avec tous les démocrates européens.

Après la RECONNAISSANCE DE LA REPUBLIQUE DE CHYPRE, LA RECONNAISSANCE DU GENOCIDE DU PEUPLE ARMENIEN ET SES REPARATIONS CONSEQUENTES SERONT L'ETAPE SUIVANTE …

 Mais un danger :

La responsabilité des dirigeants européens, des fonctionnaires de Bruxelles et des chefs des grandes entreprises européennes est énorme. De leur capacité à forcer les dirigeants de la Turquie d'aujourd'hui à moderniser leur société et à accepter à reconnaître la République de Chypre puis le Génocide Arménien, dépendra l'avenir de l'Europe.

Le risque en cas d'échec pour l'Europe et en particulier pour les chefs d'état réside dans la montée des votes nationalistes dans chaque pays et la dislocation de notre Europe, sur les 20 à 25 prochaines années. Ce risque est réel.

 (1) Chef d'entreprise, ancien président du Cercle Europe de l'Essec puis président des cercles Europe de France. Bénévole des associations arméniennes.


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris