Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      " Monsieur le Président "

" Monsieur le Président "   24/11/2004

" Monsieur le Président " 

par Serge Avedikian*

Monsieur le Président, 

Le 17 décembre 2004 les chefs d’Etat et de gouvernement européens vont se prononcer sur le principe et les conditions des négociations d’adhésion de la Turquie à l’Union. Dans cette délibération la voix de la France est très attendue. Parce qu’elle est membre fondateur de l’Europe et qu’elle a toujours été l’un de ses principaux moteurs. Parce qu’elle a été le théâtre du débat démocratique le plus vif sur la candidature turque. Mais aussi parce que ce pays, patrie des droits de l’homme, est celui qui a, solennellement, sous votre présidence, reconnu le génocide arménien de 1915

Nous souhaitons que l’exception française, qui s’est manifestée dans cette reconnaissance, s’affirme comme exception européenne, et que les chefs d’Etats et de gouvernements, déclarent prochainement, à l’instar de la France, leur reconnaissance du génocide arménien, ce qui confronterait tout nouvel entrant à ce fait moral et politique. Le devoir de mémoire, l’exigence de justice, le respect des minorités sont autant de valeurs morales contenues dans la reconnaissance d’un génocide – crime imprescriptible. La Roumanie l’a compris en admettant tout récemment sa participation au génocide des Juifs. Les citoyens européens ne comprendraient pas que la Turquie s’y soustraie ou en soit dispensée.

Nous pensons qu’il est impératif, pour la cohésion morale de l’Europe, de défendre les valeurs spirituelles et constitutionnelles qui la fondent, que tout laxisme, tout atermoiement, toute peur vis-à-vis d’Ankara, sont néfastes, quel que soit le rôle imparti par l’Europe à la Turquie. Nous souhaitons que le 17 décembre, en préalable à toute délibération, la France réaffirme sa reconnaissance du génocide arménien et annonce qu’elle oeuvrera à ce que cette reconnaissance soit assumée par l’Europe.

Le 17 décembre 2004, l’attention du monde sera focalisée sur Bruxelles. Monsieur le Président, vous aurez le pouvoir de défendre les valeurs qui font l’identité de l’Europe aux yeux de l’humanité. Nous espérons que vous en userez et que vous serez majoritairement suivi dans cette voie.

Serge Avedikian, Michel Marian, Hermine Karagueuz, Liliane Daronian.

Les premiers signataires:- Philippe Docros - Dramaturge, Montréal- Irina Brook - Metteur en scène, Paris - Annie Agopian - Directrice de la maison Populaire de Montreuil- Michel Karsky - Compositeur de musique, Paris- Roberto Carlotti (Cinéaste-Madrid)- Sylvie Rollet - Maître de conférences en Etudes CinématographiquesUniversité Paris III- Pierre Azuélos (Producteur, La Fabrique, Montpellier)- Nicoas Salis - Réalisateur, Paris- Jacques Kermabon - Journaliste, BREF, Paris- Jacques-René Martin - Ecrivain, Paris- Dick Tomasovic - Service Cinéma et arts audiovisuelsUniversité de Liège- Marc Nichanian - Philosophe, (Univ. Columbia, New-York)- Janine Altounian - Psychanalyste - écrivain 

 * acteur, cinéaste


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris