Retour à la page d'accueilPlan du site


  

      Manifestation d'ultra-nationalistes à Istanbul

Manifestation d'ultra-nationalistes à Istanbul   5/09/2004

Manifestation d'ultra-nationalistes 
devant le patriarcat orthodoxe 
d'Istanbul

Près d'un millier de personnes ont manifesté dimanche à l'appel d'une organisation ultra-nationaliste devant le patriarcat orthodoxe qui siège à Istanbul pour "dénoncer" les activités de cet établissement avant d'être dispersés par la police, ont rapporté les médias.

Rassemblés à l'appel de l'association de jeunesse du parti de l'Action nationaliste (MHP, extra-parlementaire), appelée le Foyer des Idéals, les manifestants ont brûlé une marionnette du patriarche oecuménique Bartholomée Ier, primat d'honneur de l'orthodoxie, qu'ils ont pendu sur une arbre, selon les images diffusées sur la chaîne d'information NTV.

Un porte-parole des manifestants a affirmé que le gouvernement turc avait "cédé" à l'Union européenne (UE) et aux Etats-Unis au sujet des revendications du patriarcat.

Des heurts se sont produits lorsque la police a empêché la foule de s'approcher du bâtiment, située dans le quartier de Balat, dans la partie européenne de la métropole, a rapporté l'agence de presse Anatolie.

Des manifestants ont lancé des pierres contre les policiers anti-émeute qui ont répondu en utilisant du gaz lacrymogène et leurs bâtons.

Le MHP et les milieux ultra-nationalistes en Turquie reprochent au patriarcat de s'engager dans des activités politiques et de revendiquer, notamment avec le soutien ouvert de la Grèce et des Etats-Unis, la réouverture du séminaire orthodoxe d'Istanbul, fermé depuis 1971.

Situé sur la petite île de Heybeli, le séminaire de Halki, le seul orthodoxe de Turquie, avait été fermé en pleine crise dans les relations entre la Turquie et la Grèce à propos de Chypre.
 Le gouvernement turc a à plusieurs reprises fait part depuis un an de son intention de rouvrir l'établissement notamment pour renforcer ses chances d'obtenir des dirigeants européens un feu vert pour l'amorce des négociations d'adhésion d'Ankara à l'UE. 

(AFP, 5 septembre 2004)


Retour...

© 2010 - La Lettre de l'ADL
Accueil - Nouvelles - Tribune - Contact - Liens favoris